Épilation

Epilation durable au laser

Ces dernières années l’épilation durable au laser a révolutionné le confort de l’homme et de la femme.

L’épilation laser est un acte de médecine esthétique.

Le personnel de Clinilux maîtrise la technologie du laser, la biologie de la peau et du système pilaire. Les laseristes possèdent toutes un diplôme spécifique. Le médecin du centre assure la consultation préalable et obligatoire afin qu’il vérifie que toutes les conditions soient réunies pour que l’épilation durable soit efficace et ne présente pas de risque.

L’épilation laser ne doit pas être confondue avec les épilations à la lampe flash ou IPL (lumière pulsée).

A quel type de poils s’adresse l’épilation durable au laser ?

Les poils foncés sont favorables à l’épilation laser tandis que les poils blonds, blancs ou roux ne peuvent être épilés au laser.

Le poil évolue de façon cyclique. Ces cycles diffèrent selon l’endroit du corps, l’âge et l’individu. Si nous naissons tous avec un capital pileux de quelques 5 millions de follicules sur le corps, ceux-ci sont inégalement répartis de la chevelure aux jambes.

Au même moment et sur une même zone du corps cohabitent des poils dans les trois phases de leur vie :

  1. La phase anagène : laser efficace
  2. La phase telogène : laser inefficace
  3. La phase catagène : laser inefficace

On considère que seul 15 à 20% des poils sont détruits après une séance d’épilation laser on comprend donc pourquoi plusieurs séances seront nécessaires.

Quels effets a le laser sur le poil ?

L’épilation durable au laser a pour objectif de détruire non pas seulement le poil comme le permettent les techniques d’épilation traditionnelle (pince, cire…), mais le bulbe pileux lui-même.

Il s’agit également de la technique médicale de référence de traitement des poils incarnés, des folliculites…

Le principe du laser repose sur le fait de détruire le poil par son échauffement. La lumière du laser est d’abord absorbée par la mélanine qui compose les poils. Lorsqu’elle rentre en contact avec la peau, cela provoque un dégagement de chaleur qui va alors permettre de détruire le poil et sa racine.

A qui s’adresse l’épilation durable au laser ?

L’épilation laser s’adresse aux femmes et aux hommes et peut être effectuée sur toutes les zones du visage et du corps.

L’épilation peut même se faire sur une peau bronzée ou foncée et peut être effectuée tout au long de l’année.

La pilosité est hormono-dépendante. Il convient donc d’attendre la maturité hormonale pour commencer l’épilation. Il est possible de commencer des traitements chez les adolescentes qui ont une forte pilosité handicapante. Le nombre de séances est alors incertain. Il est possible de faire plusieurs séances pour rétablir une sociabilité normale puis d’interrompre le traitement pendant plusieurs années.

Nombre de séances, espacement et durée.

Une moyenne de 5 à 10 séances selon les zones du corps permet d’obtenir le résultat optimum. Pour le visage le nombre de séances est en moyenne de 10 à 15 séances.

Les séances sont espacées d’environ 3 à 5 semaines.

Eventuellement, il sera peut-être souhaitable de prévoir quelques séances dites « d’entretien ». Elles permettront de traiter les poils qui n’auraient pas été détruits lors du traitement ou la repousse de quelques poils très fins qui peuvent réapparaitre quelques années plus tard.

A la fin du traitement environ 80 à 90 % ne repoussent pas.

Malheureusement il existe des exceptions imprévisibles, difficiles à quantifier et à anticiper.

Aucune anesthésie préalable n’est nécessaire.

Dans le mois qui précède la séance (et entre les séances), ne pas épiler la zone concernée (pince, cire, épilateur) idem pour la décoloration. Si des poils vous gênent vous pouvez utiliser un rasoir (sauf pour le visage).

Le jour même ne mettez pas de crème, fond de teint ou déodorant sur les zones à épiler.

Enlevez vos bijoux.

Il est indispensable d’indiquer au laseriste toute prise de médicaments surtout photo-sensibilisant comme les antibiotiques.

La zone à traiter doit être rasée 12 à 36 heures avant la séance.

On protège les yeux avec des lunettes spécifiques.

On applique sur la zone de traitement un gel incolore comme celui utilisé pour les échographies.

On  balaye avec le laser la zone à traiter.

On entend pendant la séance des bruits de claquement des poils sous la peau et on remarque des boursouflures qui apparaissent et des rougeurs.

Une sensation transitoire de chaleur peut également survenir.

Nous ne sommes pas tous égaux devant la douleur et le laser peut être ressenti comme plus ou moins douloureux selon chaque sensibilité.

Evitez pendant quelques jours d’irriter votre peau par frottement ou utilisation de produits pouvant l’altérer : déodorant alcoolique, eau de toilette, crème exfoliante… Il faut néanmoins bien hydrater la peau.

Parfois la peau peut être un peu irritée pendant quelques jours : légères rougeurs, sensibilité accrue…

Si des croûtes surviennent (micro brûlures), ne surtout pas les arracher, mettre une crème réparatrice jusqu’à cicatrisation. Ces croutelles sont désagréables mais ne présentent pas de risque.

Protection solaire indispensable : indice 50 SPF

Le maquillage est autorisé dès la fin de la séance.

Il se peut que le poil ne tombe pas de suite, voir même qu’il se rallonge cela est lié à la destruction du muscle érecteur du poil. Le poil va ensuite tomber.

  • Grossesse, allaitement
  • Médicaments photo-sensibilisants, Roacutane
  • Maladies photo-sensibilisantes
  • Antécédent du cancer de la peau dans la même zone traitée
  • Infections cutanées
  • Tatouage
  • Autobronzant et prise de beta-caroténoïde
  • Le port d’un Pace-maker
  • Des précautions doivent être prises en cas de diabète, d’épilepsie, troubles de la coagulation, troubles de la cicatrisation.

Il ne faut pas pratiquer en cas d’allergies ( au soleil, au froid ou au chaud) , ou en cas de duvet trop clair (risque d’apparition de poils plus longs et plus foncés, appelé repousse paradoxale).