Le traitement des cicatrices avec la technologie Legato d’Almar Lasers à Quimper.

Le Legato : des résultats remarquables sur les cicatrices

Traitez vos cicatrices à Clinilux Quimper avec la technologie Legato.

La technologie Legato d’Alma Lasers est un recours efficace pour le traitement de plusieurs pathologies cutanées. Il se montre particulièrement adapté aux cicatrices son protocole innovant : pénétrer le derme au moyen des vecteurs naturels de la peau, pour un résultat durable.

Les cicatrices sont ainsi fortement atténuées, voire disparaissent.

Le traitement des cicatrices par le Legato en 3 étapes

cicatrice-2

Les premiers effets bénéfiques de la technologie Legato d’Alma Lasers sont visibles à partir de la deuxième ou de la troisième semaine, c’est-à-dire quand la peau commence à se régénérer.

Cependant, au bout d’un mois ou deux, il est possible qu’une légère régression puisse être constatée, mais elle ne sera que passagère et les effets positifs et durables reviendront très rapidement.

parallax_vergetures2

La technologie d’Alma Laser inclut dans son protocole l’application d’une crème anesthésiante en début de traitement. Une séance de LED vient aussi renforcer l’action anti-inflammatoire et antiseptique, et favoriser la cicatrisation.

Une séance de Legato dure entre 30 et 90 minutes, en fonction des zones à traiter. Au terme des trois phases précédemment détaillées, une crème cicatrisante est à appliquer. Il faut noter que la sensation de chaleur ressentie est variable d’un patient à l’autre.

Après la séance de Legato, des rougeurs faibles à intenses peuvent apparaître sur les zones traitées et la sensation de chaleur rester présente pendant 2 à 4 heures. Parfois, des croutelles se forment mais disparaissent au bout de 8 à 12 jours. Un œdème est aussi  susceptible d’apparaître et la peau peut prendre un aspect cartonné pendant 48 heures à une semaine.

L’action de la radiofréquence fractionnée du laser fait perdre à la barrière cutanée son rôle protecteur. Il est donc indispensable d’appliquer la crème Dermalibour pendant 5 à 6 jours, jusqu’à ce que les tissus se reconstituent. Ensuite, la crème Cicolea prendra le relai. La peau pourra parfois prendre une couleur brune ou rosée, de manière passagère, mais c’est là un gage de réussite.

Pour booster les effets anti-inflammatoires et cicatrisants, une stimulation cellulaire est nécessaire. Elle se fait au moyen de séances de LED, la première 48 heures après le traitement, et les suivantes à raison de deux par semaine pendant un mois. L’effet sur l’atténuation des cicatrices en sera davantage renforcé. Enfin, une exposition au soleil est à bannir pendant environ un mois, y compris derrière une vitre.

  • Exposition au soleil
  • Grossesse
  • Prise de certains traitements contre l’acné, traitements photosensibilisants
  • Lésions cutanées suspectes qui devront d’abord faire l’objet d’une investigation
  • Patients épileptiques
  • Pacemaker
  • Infections cutanées virales ou bactériennes en évolution