Les bienfaits de la lumière

Yann Grangier livre la lumière est l'avenir de l'homme

Découvrez le nouveau livre du Docteur Grangier : la Lumière est l’avenir de l’homme

Lors de sa pratique quotidienne, le docteur Yann Grangier, chirurgien esthétique, a constaté l’influence prépondérante de la lumière (ou de son absence) sur le ressenti de ses patients.
En médecin, il s’est posé la question de ses capacités d’action sur cet état de fait. De ses réflexions, et de la mise en pratique de nouvelles techniques d’utilisation de la lumière, il en a écrit un livre : « la lumière est l’avenir de l’homme ».

Ce livre est le fruit d’une conviction profonde et d’une longue observation, rencontre avec son auteur, le chirurgien Yann Grangier.

Yann Grangier livre la lumière est l'avenir de l'homme

Question – Comment vous est venue l’envie d’écrire ce livre ?
Docteur Yann Grangier – Rédiger un livre, c’est d’abord réfléchir à un processus qui vous interpelle. Lors de mes consultations quotidiennes, j’ai constaté à quel point le sujet de la météo était présent dans les échanges avec mes patients. J’ai remarqué également que les saisons, et donc la luminosité plus ou moins forte de chacune d’entre elles, influençaient les états de ces derniers.
Ce livre, c’est également l’expression de l’intellectualisation d’un problème qui existe depuis des millénaires : la relation de l’homme avec le soleil, et plus largement avec la lumière.

Q – Pourquoi avez-vous développé une sensibilité aux sciences en plus de de celles de la médecine ?
Docteur Yann Grangier – La maîtrise de la lumière, c’est avant tout une histoire de plusieurs millénaires. Rassurante par son ses actions bénéfiques, la lumière est la source de la vie et a fait l’objet d’une vénération dans de nombreuses civilisations.
Puis, c’est la maîtrise de l’électricité qui a ouvert les champs de la recherche expérimentale et la compréhension du spectre lumineux, du visible à l’invisible. On bascule alors d’une observation à une utilisation potentielle pour soigner.
L’intérêt pour les aspects scientifiques de la lumière a donc pour but d’améliorer ma pratique médicale au quotidien et d’apporter un confort et un mieux-être à mes patients.

Q – Quelles rencontres ont été un facteur déclenchant dans votre intérêt pour la lumière ?
Docteur Yann Grangier – La rencontre avec Claude Le Goff, lors d’un Congrès d’Esthétique, a été déterminante. Il m’a ouvert de nombreuses perspectives dans le domaine de l’application de la lumière sur la peau et sa diffusion à travers elle, ainsi que dans le traitement des pathologies. Précurseur, il est aujourd’hui un allié important dans la mise en œuvre de ces nouvelles techniques de soin.

Q – Comment qualifiez-vous la relation de la lumière par rapport à l’énergie ?
Docteur Yann Grangier – La lumière est l’énergie incidente. En agissant sur la peau, elle va exciter une molécule (chromophore) au sein de la cellule, c’est elle qui va créer et libérer de l’énergie. Selon la couleur utilisée dans le spectre lumineux, on va obtenir différents résultats. Ainsi le jaune a des effets rajeunissant, le vert diminue le stress. Cette connaissance de l’interaction entre une couleur diffusée et les réactions de la peau est acquise depuis plusieurs années. Par exemple, dans le traitement de la jaunisse du nourrisson par la lumière bleue.

Q – Après une passionnante rétrospective historique, vous développez une longue partie sur les propriétés spécifiques du Laser et du LED. Comment évaluez-vous ces deux approches de soin par la lumière ?
Docteur Yann Grangier – Je préfère, et de loin, le LED au Laser. En effet, le Laser est intrusif et comporte toujours un effet ablatif. Alors que le LED est sans effets secondaires. On stimule les mitochondries de la cellule qui vont fabriquer de l’énergie. J’ai constaté depuis des années, l’efficacité des LEDs dans la résorption accélérée des cicatrices traitées à la lumière rouge par exemple. Nous utilisons au quotidien les effets de la lumière en post-opératoire et je peux vous dire que les patients éprouvent une diminution importante du ressenti de la douleur et une amélioration rapide des effets des interventions.

Q – La lumière peut-elle être considérée comme une médecine alternative ?
Docteur Yann Grangier – Non, les traitements par les LEDs ne s’apparentent pas à de la médecine alternative. Tout d’abord, ils ont fait l’objet de nombreuses études qui ont prouvé leur efficience et ensuite parce que ce sont des techniques éprouvées. A tel point que la NASA les utilise depuis le XXe siècle pour la conquête spatiale et que, récemment, des agriculteurs urbains les exploitent pour des cultures en local sans lumière naturelle. Ils obtiennent d’ailleurs des résultats spectaculaires.
On peut donc dire que ces traitements par LED sont des médecines douces, non intrusives ni chimiques. On peut d’ailleurs souligner qu’ils représentent une source d’économies importantes pour la sécurité sociale dans les soins post-opératoires.

Q – Pensez-vous que la lumière pourra dans un avenir proche faire partie de nos vies quotidiennes ?
Docteur Yann Grangier – Bien sûr ! L’avenir est dans l’association des différentes technologies utilisant la lumière. On peut très bien envisager que l’on aura des diffuseurs de LED partout. On pourra remédier à la dépression saisonnière, accompagner les changements d’états des patients… J’ai la conviction profonde que la lumière est l’avenir de l’homme, c’est la raison pour laquelle j’ai écrit ce livre.

La lumière est l’avenir de l’homme par le Docteur Yann Grangier
Editions Mareuil